Créer mon blog M'identifier

The Chronicles of Ada

Le 25 juillet 2017, 18:00 dans mode, beauté, cuisine, culture etc... 0

e8baec5cd2fde71c6b24e8b0cc8c736a--meaningful-quotes-uplifting-quotes

Bonjour guys ! Pour celles et ceux qui me suivent depuis un certain temps, vous vous demandez sans doute pourquoi mon blog connu sous le nom de The Chronicles of Marion s’appelle désormais The Chronicles of Ada. Pourquoi ? Tout simplement car j’ai décidé de changé de prénom. Non cela ne m’a pas sauté au casque de façon impromptue, au contraire cela me taraudait depuis un certain temps déjà. Je m’appelais Marion Raynal, une identité bien franco-française. Je suis née à Agen, dans le Lot-et-Garonne.

1ca58bff33

Je n’ai pas honte de mes origines bien que les gens du Sud-Ouest soient souvent moqués pour leur accent chantant, la prononciation du « S » de « moins » et l’utilisation de « chocolatine » pour désigner ces viennoiseries feuilletées garnies de chocolat. Néanmoins, je suis aussi d’origine italienne de part ma mère. Mes grands-parents sont tous deux originaires d’Italie, elle du Piémont et lui du Lazio, de Rome précisément.

 

Sans rentrer dans les détails généalogiques, mon arrière grand-mère paternelle se nommait Ada, elle est morte alors que mon grand-père était encore un enfant. Lorsque ma mère est née, ils souhaitaient la baptiser Ada mais l’Etat Civil leur a refuse. Ils étaient issus d’une famille d’immigrés italiens, il fallait que le prénom de l’enfant soit Français. C’est donc Martine qui fut choisit, peu original pour l’époque. A ma naissance, mes parents n’ont même pas cherchés à me donner une identité à consonance étrangère. Mon nom de famille se résume à celui de mon père, celui de ma mère n’y est pas accolé. Depuis quelques mois je souhaitais ajouter Vulpiani derrière le Raynal. Ma mère étant fille unique je ne voulais pas que son nom tombe dans l’oublie. Mais Marion Raynal-Vulpiani ne m’étais pas suffisant. A vrai dire, je n’ai jamais aimé mon prénom. Je ne le détestais pas non plus, mais je ne reconnaissais pas dans ce mot. C’est l’identité que l’on m’a donnée, Ada est celle que je choisis.

A17967

D’ailleurs en fouinant j’ai découvert qu’un livre intitulé « ADA‘ a été publié. Ce prénom est peu répandu, tant mieux. En décidant de me nommer autrement, je décide de renaitre, de reprendre à zéro, d’entamer une nouvelle vie. De nombreux projets dont je ne peux pas encore parler ici sont en cours, je suis pleine d’espoir pour l’avenir. Fini l’anorexique dépressive, je suis une malade en rémission, motivée plus que jamais pour s’en sortir. Comme tous nouveaux nés il faut d’abord que j’apprenne à marcher, mais je suis sur la bonne voie, je tiens debout, rien ni personne ne me fera chanceler.

J’ai annoncé à mes parents ma décision, ma mère m’a répondu qu’elle était touchée, elle souriait, émue. J’espère être à la hauteur de la femme que mon arrière grand-mère était. J’espère aussi que lorsque je l’annoncerai à mes grands-parents ils soient heureux de savoir que leurs origines, que leurs familles, ne mourront pas avec eux, que la descendance est assurée, j’en suis la preuve vivante. Il me reste à modifier mon identité sur toute la paperasse administrative, ce qui est comme vous vous en doutez, une galère sans nom ( jeu de mot involontaire ). Cependant, mes proches m’appellent désormais Ada, j’ai modifié mes identifiants sur les réseaux sociaux et j’ai donc également renommé le blog. J’espère que cela ne vous perturbera pas outre mesure, rien d’autre ne change, juste le prénom.

Me voici me voilà, sans filtre aucun ( ça se voit non ? ), Ada Marion Raynal-Vulpiani. A moitié française, à moitié italienne, aimant les macarons autant que les pâtes, le chocolat chaud autant que l’espresso, la Tour Eiffel autant que celle de Pise, mon père autant que ma mère, celle que j’étais et celle que je serai, mais avant tout celle que je suis.

FullSizeRender (1)

Bisous, Ada. 

Favoris de juillet

Le 25 juillet 2017, 17:59 dans mode, beauté, cuisine, culture etc... 0

ba58ec73802805314a07de47699f4d41--flat-lay-photography-instagram-fashionBonjour guys ! Nous arrivons à la fin du mois de juillet, les grandes vacances en sont à leur moitié. Pardon, je ne voulais pas faire la fille déprimante, annonciatrice de mauvaises nouvelles. Au contraire, je vais partager mes favoris, ce petits produits divers et variés qui m’ont accompagnés des semaines durant et qui m’ont plus, en espérant qu’ils vous conviennent également. Sans plus de suspens, les voici en images :

-Le parfum « This is Her » de Zadig et Voltaire : 

m14490670_P2681001_princ_medium

 

J’étais à la recherche d’un parfum qui s’accorderait avec la crème pour le corps que j’appliquais ( je vous en parle plus bas). Elle laissait sur la peau une odeur fort agréable et je ne voulais pas qu’elle se mélange avec une autre odeur de parfum qui la rende écoeurante. Lorsque j’ai sentis « This is her« , j’ai de suite su que c’était le bon. Les notes olfactives sont la vanille, la châtaigne, le jasmin et le bois de sental. Je n’ai pas arrêté de m’en asperger, si bien que la bouteille de 100ml est vidée aux trois quart.

Je conseille de sentir et d’essayer un parfum sur sa peau avant de l’acheter. Si vous l’avez déjà testé et que vous avez craqué, vous pouvez le trouver parfumeur ou sur le site de Sephora : http://bit.ly/2gQStFg. Le flacon de 50ml est à 68,50E, ce n’est pas donné mais cela reste dans la moyenne des parfums hauts de gamme.

-Le booster addition concentré éclat de Clarins : 

m12060592_P1744015_princ_medium

Après avoir testés et approuvés les booster detox et repair de Clarins dont je vous ai déjà parlé, j’ai voulu essayer celui-ci, qui promet éclat et bonne mine. L’Addition Concentré Eclat se mélange à tous les types de soins du visage Clarins, j’y dépose 2 gouttes dans ma crème de jour. Il convient à tous types de peaux, est non comédogène, et surtout il donne un teint halé très naturel. Ce n’est pas flagrant, mais après environ 3 semaines d’utilisation je vois une différence. Ce booster est également approuvé. Je suis très satisfaite de la gamme de boosters Clarins, ils sont vraiment efficaces. Le prix est élevé, 27,95E pour 15ml, mais deux gouttes suffisent. Je n’en suis même pas à la moitié, autrement dit un flacon dure environ deux mois. Ce petit booster est disponible sur le site de Sephora : http://bit.ly/2uHpvh6

-Le lait-huile Cacao et huile de macadamia Nivéa : 

1512035

L’hydratation est primordiale, qu’il s’agisse du visage ou en l’occurrence du corps. S’hydrater passe d’abord par boire suffisamment d’eau, nous sommes comme des plants ayant besoin d’être arrosées. Mais notre peau a besoin d’un coup de pouce, et les crèmes sont là pour l’aider. L’élasticité de la peau a ses limites, l’hydrater permet de les repousser. Le risque de voir apparaitre des vergetures par exemple seront réduits grâce à une hydratation quotidienne, sans parler du confort d’avoir la peau douce. Qui apprécie la sécheresse cutanée ? Personne. J’ai eu l’occasion de tester des dizaines de crèmes, et je trouve que les huiles sont plus efficaces. Cela dit, même les huiles sèches me laissent une impression de résidu collant qui me dérange. J’ai trouvé ce produit nivéa qui est un bon compromis car il s’agit d’un mélange de lait corporel et d’huile. La texture est liquide, une pression suffit pour une jambe. L’huile de macadamia nourrit intensément et pénètre rapidement, quant à l’odeur du cacao, mon dieu guys, c’est divin. La peau est non seulement hydratée mais parfumée délicatement. Au début je me souviens que je trouvais que quelque chose sentais bon, puis je me suis passé le bras devant moi et j’ai dis « Ah mais c’est moi ». Eh oui, j’embaumais toute la maisonnée de mon parfum cacaoté. J’ai trouvé ce produit au Leclerc pour quelques Euros et plusieurs semaines d’utilisation.  Vous pouvez découvrir le produit sur le site Nivéa : http://bit.ly/2txtGwg

-La saison 7 de « Game of Thrones » : 

Game-of-Thrones-Season-7

1min30 à fredonner « A song of fire and ice » et c’est reparti ! Je suis complètement dingue de cette série qui pourtant n’est à la base pas du tout mon genre. Je n’ai jamais aimé les séries, films ou livres fantasy ou de science fiction. A vrai dire, la première fois que j’ai vu l’épisode 1 de GOT, j’ai arrêté au bout de 5 min. Je me suis dis « mais c’est quoi ce truc débile ? » Heureusement seuls les idiots ne changent pas d’avis et je suis loin d’être idiote ( à prendre au second degrés ). Quelques mois après, j’ai relancé l’épisode et je l’ai visionné jusqu’a la fin.  Le générique à peine entamé, je cliquais sur l’épisode 2. J’ai rattrapé les 3 saisons sorties à l’époque en moins de deux semaines. J’attendais, comme des millions de personnes, le retour de cette superproduction au budget incommensurable. Quel est votre personnage favoris ? Personnellement c’est Daeneyris, une femme forte, indépendante, une vraie reine. Les sites de streaming ne manquent pas, mais OCS propose le premier épisode de la saison 7 gratuitement : http://bit.ly/2uivUOx

-« La faiseuse d’anges » de Camilla Lackberg :

100237628_o 

Je suis passionnée de littérature, je bouquine tous les soirs. Il y a quelques années j’étais fan de polars, thrillers et autres livres d’enquêtes, puis j’ai décroché. Je commençais à saturer de tous ces meurtres, disparitions… Je me suis alors tournée vers des romans plus classiques pendant des mois, avant de re craquer pour les livres à suspens il y a quelques semaines. C’est avec « La faiseuse d’anges » que tout à commencer. J’ai lu la quatrième de couverture : « Pâques 1974. Sur l’île de Valö, aux abords de Fjällbacka, une famille disparaît sans laisser de traces. La table du dîner est soigneusement dressée, mais tous se sont volatilisés, à l’exception de la fillette d’un an et demi, Ebba. Sont-ils victimes d’un crime ou sont-ils tous partis de leur plein gré ? L’énigme ne sera jamais résolue. Des années plus tard, Ebba revient sur l’île et s’installe dans la maison familiale avec son mari. Les vieux secrets de la propriété ne vont pas tarder à resurgir« , et je l’ai acheté, 9,90E les 500 pages au format poche. Je n’ai pas été déçue. L’intrigue est très bien ficelée, j’ai eu beau jouer à l’enquêtrice j’étais loin du compte. J’ai eu du mal à le reposer tant j’étais prise dans les lignes. En quelques soirées les centaines de pages ont été englouties.

Camilla Lackberg est une auteur suédoise, et les auteurs suédois sont réputés pour la qualité de leurs polars ( la saga Millenium de Stieg Larson par exemple ). Je ne la connaissais pas, mais c’est une belle découverte que j’ai faite. Apres ce livre, je suis allée à la bibliothèque municipale et j’ai eu le plaisir de voir qu’il y avait quatre autres de ces ouvrages en rayon. Je les lis donc empruntés et lus, un par semaine, mais c’est celui-ci qui m’a le plus tenue en haleine. Vous pouvez le trouver sur la FNAC : http://bit.ly/2vJi6ue

Avez-vous déjà testé, vu, lu un des produits dont je vous ai parlé ? Quels sont vos favoris de juillet ? J’espère que le mois d’août vous réservera de belles surprises, que vous profiterez de l’été pour ralentir, faire une pause, prendre soin de vous. Je vous souhaite de passer des journées ensoleillées qui réchaufferont vos coeurs. A très bientôt dans un prochain article.

Bisous, Ada. 

Crêpes mania

Le 22 juillet 2015, 15:42 dans Cuisine 0

Hello guys ! After yesterday's article and my disclaimer about the increasing of the pitiful quality of services especially in restauration I've decided to take things in hand, and to cook myself ! During my holidays, the only plate that I've enjoyed eating is crêpe. It's very appreciated in France, and it has crossed the frontiers. The practical thing about crêpes is that like pastas you can add pretty much anything in and on it. Good crêpes are the ones which are tasty even without filling. Orange blossom is my favorite aroma, and it's the base of a good crêpe dough. When the crêpe is being baked all the scents are tenfold and your stomach starts to make noise. My favorite ingredient to add on crêpe is maple sirop. Indeed, I prefer it on crêpes than on pancakes, and on pancake what I like the most is figue jam. Anyway, lets go back to crêpes ! 

IMG_0005

On the Ile d'Oléron there are plenty " Crêperies et glaciers ", and to be honest it's rare to fall on bad crêperies. Because they are "glaciers" too, on their menu you can go for a simple crêpe with sugar for the simplest ones, or nutella, maple sirop, jam, and the Ile d'Oléron specialty : caramel au beurre salé. Indeed, on the island they make salt, and they use it for everything, especially butter. And this very butter is used to make caramels. On the island you can find caramels au beurré salé everywhere ! They are in different shapes : sweets, and is the texture is smoother it becomes a topping.bonbons-caramel-300x214

 

So I was saying that you can go for "simple" things with your crêpes, but also fore more elaborated desserts. Indeed, you often see in crêperies' menu ice cream. And guys, it's a killing ! The contrast between the heat of the crêpe and the cold of the ice cream is just perfect. The ice cream is melting on top of the crêpe, a delight !

crepebig_07

You can also add fruits, whipped cream, nuts and so on. 

IMG_1369

I really like the combo chocolate and coconut as well. 

Chaud-froid-de-crêpes-choco-coco

For a lightest treat you can go for fruits, but of course it's tastier with whipped cream and ice cream haha 

raspberry-cream-cheese-crepes

My brother took one filled with nutella and covered with whipped cream. The cream was melting all over the crêpe, but it did nit had time to melt entirely : he eaten his dessert in less than 2 min ! 

IMG_1361

A crêpe is not as thick as a pancake, so it's easier to eat. More over, it's a French specialty, we eat it for the Chandeleur. It's always convivial to make crêpes and I think that is a funny treat to cook with your family. Children love them, and growns up too. The only thing, 2 things actually, that bother me about this meal is that you have to let the paste rest for at least 2 hours, and it's torture to wait to make them ! The other bad point is... to make them ! It's very thin, and hard to return. It's very fragile, and you have to be very careful not to break them. Wholes, dry edges, among other things, are the dangers of the realization of crêpes. But if the paste is well done the taste will be here anyway. The inconvenient is that if there are wholes in your crêpe it's gonna be hard to fill it, especially if you want to add a liquid topping like maple sirop. But you  can totally use a knife and a fork, cut pieces of crêpe and dip it in your sirop or chocolate, or anything you want, like a fondue. 

I hope that you've liked reading this article, that you are now hungry and that you will make yourself crêpes, or go to a nice crêperie. If you make them on your own let your imagination guide you for the ingredients you want to add to it. You can also replace the orange blossom by any aroma that you want, depending on your tastes. So this is it guys, bon apétit !! 

 

Voir la suite ≫